accoutrer


accoutrer
Accoutrer, actif. acut. Est mettre en deu equippage et ornement, et Aproprier une chose en son deu estat, Adornare, Aptare, Instruere, Combien qu'il se prenne quelquefois par sens contraire, comme, Le Roy s'accoutra de telle cruauté et furie que nul n'osa se presenter devant luy, c'est à dire, Il entra en telle furie et cruauté, car ne l'une ne l'autre n'est seante, deuë, ne propre à un Roy. Et quand on dit d'un qui boit à outrance et s'enyvre: Il s'accoutre bien, Sibi vino nimio mentem adimit, conturbat. Et quand on dit, Il m'a mal accoutré, Malo me multauit Infortunio, Plau. et, ô comme il accoutre les gens! quam misere nomen cuiusque diuerberat!
Accoutrer honestement, Exornare.
Accoutrer un banquet, Conuiuium aptare, Parare, Apparare, Struere.
Accoutrer les cheveux, Crines digerere, Capillum componere.
Accoutrer un lieu, Locum accommodare.
Accoutrer navires, Naues expedire, Naues instruere.
Accoutrer et parer des peaux, Concinnare pelles, Coria perficere.
S'accoutrer et preparer pour faire quelque chose, Accingere se alicui rei.
S'accoutrer pour aller en Macedoine, Parare iter in Macedoniam.
Accoutrer d'autre sorte, Recurare Interpolare, B.
Je t'accoutreray tantost bien, A contraria verbi sig. Id est, Ego nunc te non mediocri mactabo infortunio, B. ex Plauto.
Accoutré, m. acut. Ornatus, Accommodus, Instructus.
Bien accoutré d'or et de pourpre, Auro et purpura insignis.
Qui n'est point accoutré honestement. Incultus.
Quand tu auras ainsi accoutré cette table, Cum eam tabulam sic aptaueris.
Le cas bien accoutré, Res recte atque ordine constituta, negotium perbelle adactum.
Accoutrée, f. penac. Ornata, Adaptata, Instructa, Parata.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accoutrer — [ akutre ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIIIe var. acostrer « arranger »; lat. pop. °acconsuturare, de °cosutura « couture » 1 ♦ Vx Vêtir, habiller. 2 ♦ (XVIIe) Péj. Mod. Habiller (ridiculement) …   Encyclopédie Universelle

  • accoutrer — (a kou tré) v. a. 1°   Mettre des habits sur le corps de quelqu un. On l a plaisamment accoutré. 2°   Fig. Maltraiter en paroles ou en actes. Pendant son absence, on a parlé de lui, et on l a accoutré de toutes pièces. •   Le pèlerin.... de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCOUTRER — v. a. Parer d habits. En ce sens, il est vieux. On ne le dit guère que dans le langage familier, et par une sorte de moquerie. On l a plaisamment accoutré. Vous voilà bien accoutré.   Il s emploie avec le pronom personnel. Elle s est accoutrée d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACCOUTRER — v. tr. Habiller, parer. En ce sens, il a vieilli. On ne le dit guère que dans le langage familier et par une sorte de moquerie. On l’a plaisamment accoutré. Vous voilà bien accoutré. Elle s’est accoutrée d’une manière bien ridicule. Prov. et fig …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accoutrer — vt. => Affubler …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'accoutrer — ● s accoutrer verbe pronominal être accoutré verbe passif S habiller bizarrement …   Encyclopédie Universelle

  • affubler — [ afyble ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; « vêtir », « agrafer » 1080; sens péj. déb. XIXe; lat. pop. °affibulare, de fibula « agrafe » ♦ Habiller bizarrement, ridiculement comme si on déguisait. ⇒ accoutrer. « On m avait affublé d un chapeau …   Encyclopédie Universelle

  • fagoter — [ fagɔte ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1268; de fagot 1 ♦ Vx ou région. Mettre en fagots. « le vieux jardinier Clovis fagotant du bois mort » (Bernanos). 2 ♦ (1585) Fig. et cour. Arranger, habiller mal, sans goût. ⇒ accoutrer , affubler, fam …   Encyclopédie Universelle

  • attifer — [ atife ] v. tr. <conjug. : 1> • atifer v. 1250 « orner, parer »; repris XIXe; de 1. a et tiffer « parer », d o. germ. ♦ Fam. et péj. Habiller, parer avec une recherche excessive ou d une manière ridicule. ⇒ accoutrer. Il faut voir comment… …   Encyclopédie Universelle

  • déguiser — [ degize ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIIe; de dé et guise « manière d être » 1 ♦ Vêtir (qqn) de manière à rendre méconnaissable. ⇒ accoutrer, affubler, costumer. Déguiser un homme en femme. ⇒ travestir. 2 ♦ SE DÉGUISERv. pron.Cour. S hab …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.